Portada » Noticias » L’usinage reste le premier choix pour les composites.

L’usinage reste le premier choix pour les composites.

Récemment nous avons été surpris par une vidéo sur You Tube, vidéo d’une imprimante 3D capable de reproduire à la perfection une clé anglaise. Les premières réactions de nombreux secteurs ont été de penser que la vidéo était un “fake”, c’est-à-dire un montage. Mais non. Il semble bien que l’impression 3D soit passée à la vitesse supérieure et cette vidéo est sa façon de le montrer au monde.

 
 
 

Voici la vidéo:

 
 

 
 

Ce type de matériel se diffuse sur le net à grande vitesse et il montre généralement la fabrication de pièces ou artefact pendant un court laps de temps. Ainsi, par exemple, dans une vidéo où l’on peut voir un présentateur de la BBC reproduire son propre visage grâce à l’une de ces machines. Naturellement, il y a énormément d’interrogations quant aux possibles applications dans les différents secteurs pour une telle prouesse technologique, mais il faut garder les pieds sur terre car, pour l’instant, ce n’est pas une alternative réelle à l’usinage en série.

 
 

Comment fonctionnent les imprimantes 3D?

Les pièces sont développées couche par couche à partir du fichier CAD. D’abord on répand une couche de poudre, ensuite on imprime une section horizontale, enfin on répand à nouveau une couche de poudre et l’on imprime. Le procédé est le même jusqu’à la dernière section transversale. La poudre qui n’a pas été utilisée supporte la géométrie de la pièce, ce qui permet un large éventail de complexité dans les pièces. Pour cette raison ce type de vidéo est aussi impressionnant. Une fois le processus terminé la pièce est “déterrer” de la poudre.

 
 

Déplacement de l’usinage des composites?

Malgré l’attrait de l’impression 3D et les quelques applications isolées dans le secteur aérospatial, il apparaît qu’à ce jour elle n’est pas une option rentable pour l’usinage en série des composites. Il est vrai que les pièces “imprimées” ont une excellente finition mais la production en série est encore très loin d’atteindre la productivité du système actuel de fabrication de pièces à haute vitesse.

 
 

C’est sans aucun doute une grande avancée technologique qui fera parler d’elle le moment venu, mais pour l’instant elle ne concerne qu’une production réduite.

2017-02-28T12:07:57+00:00 diciembre 19th, 2011|Noticias|

About the autor: